FANDOM


Chapitre III.              Une Nouvelle Fascinante

Nous retrouvons notre jeune nain Thrôren, qui n’est alors âgé que de 10 ans, il n’est encore qu’un enfant, très petit et ne comprend pas bien tout ce qui l’entoure, cependant, il fait déjà preuve pour son âge d’un grand amour envers son peuple et il aime se faufiler lors des réunions dans la salle du conseil pour écouter ce que les dirigeants et les chefs de guerre ont à dire.

 


Nous le retrouvons dans la salle du conseil lors d’une discussion à propos d’une bataille à venir un peu plus loin dans les contrés naines, une cohorte d’Orcs et de Trolls semblent avoir pris d’assauts quelques caravanes transportant diverses marchandises, les nains décident alors du plan à appliquer afin de venir à bout de cette menace qui semble nuire aux convois qui apportent des vivres et des provisions au dit-peuple, et qui donc pourraient mener à un arrêt temporaire des convois jusqu’à ce que le problème soit réglé, ne pouvant escorte les convois les nains les laissaient s’offrir les services de quelques mercenaires, toutefois, tous ne faisaient pas le poids contre des Orcs.

Se met alors en place l’important conseil de guerre, le père de Thrôren, Brolgh Grisenbarbe second chef de clan de la ligné des Grisenbarbe depuis la scission de la famille Brise-Marteau y est convié afin de mettre en place son escouade de tireurs d’élite qui tiendront une embuscade dans les montagnes après que les troupes du Seigneur de Guerre Fracasse-Roche aient attiré les belliqueux dans leurs filets, le plan se met petit à petit en place, leur façon de mettre en place la stratégie laisse l’enfant pour le moins stupéfait comme s’ils avaient toujours fait cela, comme si chaque mot qu’ils disaient été répété depuis longtemps, on croirait voir une pièce de théâtre tant les nains savent déjà comment agir par rapport aux autres et à leurs troupes distinctes, ils sont coordonnés comme s’ils n’étaient qu’une personne, Thrôren caché dans l’ombre n’en manque absolument pas une miette, c’est ainsi qu’en suivant tous les conseils de guerre il apprendra à développer son sens de la tactique et de la stratégie militaire et guerrière. Néanmoins, à la fin de la réunion d’organisation, les officiers ayant un rang bas ou moyen sortent alors que les haut-gradés restent dans la pièce, visiblement, une discussion importante se met en place, certains des officiers voudraient qu’on suive la cohorte après l’avoir repoussée dans le but de savoir d’où elle vient, qui la dirige, et surtout savoir si elle est indépendant ou non, les autres officiers refusent catégoriquement disant qu’il faut éliminer la vermine qui foule les terres naines et ne plus en parler.

Tout à coups le très admiré et respecté Roi Magni Barbe-de-Bronze prend la parole, il viendra soutenir l’idée des officiers qui veulent exterminer la cohorte sans cri égards, cependant, il demande à ce que l’un des Orcs ou des Trolls soit interrogé, et que les informations soient communiquées à la base des opérations militaires, c’est ainsi que les deux camps y trouvent leur compte, et la réunion se terminera sur ces mots après que le roi ait demandé si quelqu’un avait encore des questions ou si tout était bon pour les deux camps, les officiers répondent alors qu’ils ont compris et donnent l’accord pour la mission conjointe, une petite escarmouche en soit, les nains en rigolaient déjà lors de la réunion, une cohorte n’était rien pour eux, ce serait vite réglé.

La réunion terminée Thrôren sortira doucement de la pièce quand tout d’un coup, une force semble le retenir, un officier qui avait l’œil, remarqua la tentative d’évasion de l’enfant, c’est alors qu’il l’attrapa dans le but de le retenir et de l’interroger, toute fois le faciès bourru de l’homme et ses traits marqués par beaucoup de batailles fascinent plus Thrôren qu’ils ne semble l’effrayer, la voix de stentor du nain s’échappe jusqu’à venir agresser l’oreille de l’enfant.


- « Que-fais-tu ici, gamin ?! »

[Thrôren sera surpris par la main du nain et la voix puissante de celui-ci et rétorquera.]

 

- « Je ne faisais que passer pa’l ici, je n’ai l’ien fait. »

- « Mensonges, tu vas me di’le ce que tu faisais ici avant que je ne te b’lise les os ! »

- « J’écoutais, je ne faisais qu’écouter ! »

- « Seigneu’l, il écoutant, que faisons-nous de lui ? »

[Le Roi se tournera alors et dévisagera l’enfant, alors qu’il élude d’un revers de la main balayant l’air, un froid glacial semble habiter la pièce, c’est alors que le conseiller prend la parole et qu’il note quelque chose sur un papier avant de le tendre à l’enfant.]


- « Voici ta sanction mon enfant. »

[Thrôren déposera ses yeux sur la feuille puis la saisira avant de porter son regard sur le nain qui la lui aura tendue, après quoi il viendra lire ce qui est inscrit.]

 

- « T’lès bien, j’y vais tout de suite. »

[Tout en plaçant le papier entre sa ceinture et la jointure de ses guenilles, il partira en direction du centre de formation.]

 

Ce que devra faire en l’espace de six mois notre jeune Thrôren relèvera presque du miracle, il devra convaincre un Maître-d’Armes de le prendre sous son aile pour lui enseigner son art martial, en temps habituels un nain même enfant est robuste mais il doit attendre d’avoir atteint l’adolescence avant de se lancer dans l’apprentissage et le maniement des armes qu’elles soient exotiques ou même simples, l’art de la guerre est quelque chose de bien plus compliqué à apprendre et à assimiler que ce qu’on ne peut le penser, les guerrier ne sont pas se simples rustres qui chargent dans le tas et frappent sans réfléchir, il ont un grand sens tactique et une connaissance presque parfaite de la stratégie.

Thrôren rentre donc chez lui, se débarbouille, prend son repas, puis son bain, suite à quoi épuisé il se rendra dans sa chambre avant de s’écouler sur son lit de pierre. Après s’être entrainé au camp militaire de Forgefer, tous les jours du matin au soir il se rendra dans la zone militaire de Forgefer, armé de ses instruments de combat Thrôren ressent la fatigue l’habiter de moins en moins, ses muscles semblent prendre l’habitude de certains mouvements de base, ses armes sont quant à elle de plus en plus détériorées, bien qu’elle ne soient que des armes d’entrainement, il n’a pas voulu prendre de simples outils boisés, il a préféré préparer son corps et endurer un développement musculaire légèrement précoce et ainsi pouvoir s’entraîner avec un Maître plutôt que prendre des outils légers mais rater une formation. Il développe son style de combat en reprenant les mouvements d’autres nains qu’il voit s’entrainer autour de lui, il possède un talent certain pour l’art de la guerre comme tous les Grisenbarbe depuis le père de Brolgh, à contrario des Chope-de-Fer qui sont à l’origine les cousins proches des Grisenbarbe qui eux se briseraient un bras en maniant un marteau, une honte pour les Grisenbarbe qui renient tout lien avec ce côté de la famille.

Un soir Thrôren rentre de l’entraînement, et aperçois Kazdrin et Olga dans l’habitat en pierre de la famille, ils sont à cet instant âgés de 26 et 24 années, Thrôren semble très heureux de les voir, alors qu’il est marqué sur tout le corps de diverses marques et de quelques bleus, Olga écarquille les yeux et se rue vers lui, le regard inquisiteur, Kazdrin lui reste un peu plus sur la réserve, pensant qu’il n’a sans doutes fait que se battre avec un autre nain.


[Se ruant sur lui à vive allure d’un pas sûr, elle le fixe d’un regard inquisiteur puis relâche doucement les muscles crispés de son visage afin de lui demander ce qu’il s’est passé.]


- « Que fais-tu dans cet état Th’lô’len ?! Que t’est-il a’livé ?! »

- « L’ien l’ien, je m’ent’laînais au maniement des a’lmes et aux techniques de base de gue’lier ! »

 [Thrôren surpris par sa sœur répond sans réfléchir et lui dit absolument tout ce qu’il s’est passé.]


- « C’est bien le fils de son pè’le ! »

[On peut voir Brolgh esquisser un sourire à l’entente des mots de son fils.]

 

Kazdrin se met à hurler de rire alors qu’Olga s’était inquiétée pour rien, que Grishka souriait en préparant le repas dans la cuisine et qu’une bonne et douce odeur de viande s’échappait du chaudron, et que Brolgh connaissait déjà les raisons de ces marques étant donné qu’il était passé par ces épreuves lui aussi, c’est d’ailleurs lui qui avait en secret dit au Maître Fracasse-Roche que Thrôren aimait se cacher et épier les réunions stratégiques du conseil, il avait de cette même manière proposé cette sanction pour son fils, il savait d’avance que Thrôren n’était pas voué à devenir un érudit mais bien à utiliser un marteau et sa force pour en faire quelque chose, et ainsi le malin Brolgh parvint à faire travailler son fils jours et nuits afin d’en faire un guerrier de renom.

Le temps des six mois approchait alors que la famille était de nouveau réunie après le retour d’Olga et Kazdrin de leur petit pèlerinage avec leur maître du pugilat, Kazdrin avait toujours été bien au-dessous d’Olga en terme de technique et de puissance, après cet entraînement, Thrôren remarquait que quelque chose en eux avait changé, qu’ils étaient devenus beaucoup plus sages et beaucoup plus proches qu’ils ne l’étaient avant, très heureux d’avoir retrouvé son frère et sa sœur, il entreprend de faire plusieurs choses avec eux comme travailler des mouvements, il essaye aussi de parfaire sa technique en affrontant ses ainés, différentes techniques qui pourraient le mener vers la connaissance d’encore plus de techniques de combats et surtout de positionnement tactiques lors d’un affrontement, il tentait de positionner différemment ses jambes, placer son bouclier d’une autre façon tout en plaçant son arme d’une autre manière, les postures semblaient fonctionner, certaines encaissaient mieux certaines attaques que d’autres, selon le positionnement et la force de son adversaire il devait adapter sa défense, par exemple contre un assaillant beaucoup plus puissant que lui, bloquer l’attaque serait impossible, il risquerait de se briser l’avant-bras, alors il suffira de la dévier simplement, en laissant la force de son adversaire être décalée sans être bloquée, ce qu’il avait appris aujourd’hui allait bel et bien lui servir dans sa vie future qu’il le sache oui non, mais d’une façon ou d’une autre c’était incorporé dans son cerveau et ces mouvements deviendraient peu à peu un automatisme.

C’est ainsi qu’ils terminèrent l’entraînement de leur jeune frère, Olga et Kazdrin montrèrent à Thrôren les fruits de leur pèlerinage et de leur entraînement intensif, tous deux se placent à une distance égale du point central alors qu’ils inspirent une prennent une posture martiale assez étrange visiblement ils ont développé une méthode de combat et de pugilat bien à eux, on apprendra plus tard qu’ils ont nommé tous deux cet art en y réfléchissant longtemps. C’est alors que le combat débute, les deux relâchent leur souffle et prennent une impulsion sur leurs jambes, c’est ainsi qu’ils se fonce l’un sur l’autre à une vitesse époustouflante, alors qu’il semble trancher le vent de par leurs mouvement précis et presque invisible tant ils sont rapides, ils ne parviennent pas à se toucher l’un comme l’autre, ils bloquent les coups sans grande difficulté alors que par moment ils ne font qu’esquiver pour tenter de venir placer un coup que l’autre prévoit déjà et donc bloque ou esquive pour enchainer, le combat se déroule de façon fluide sans arrêt, même s’il n’y a pas de vainqueur, on se plait à regarder cet art martial qu’est la Boxe de Combat Naine, un art qu’ils ont voulu nommer ainsi en l’honneur de notre peuple. Au fur et à mesure du combat quelques coups commencent à être échangés, Kazdrin parvient plusieurs fois à toucher Olga, à l’esquiver et à la bloquer, tout comme Olga le touche à de nombreuses reprises, cependant, alors que le combat ne fait qu’avancer on distingue tout de même une légère différence de niveau, celle-ci est minime mais elle fait toute la différence, Kazdrin porte des coups plus puissants que ceux d’Olga, cependant Olga n’utilise pas la force brut pour le bloquer mais bel et bien la propre force de son adversaire sans trop de mal pour réussir à déjouer ses coups ou encore les esquiver, elle joue avec lui à chaque seconde passée, et parvient à placer des coups bien plus rapides et précis que son frère, c’est quand le combat avance qu’on remarque de plus en plus que le génie d’Olga est encore présent et que son frère fait des progrès colossaux pour la rattraper, mais l’issue pour le moment reste inchangée après d’innombrables minutes cet agréable combat se solde par la victoire d’Olga qui tendra la main à son frère pour qu’il se relève après quoi tous deux reculent de plusieurs pas puis se font face avant de s’incliner en signe de respect et se remercient pour ce combat.

Thrôren est époustouflé et très fier d’être membre de cette famille il félicite son frère et sa sœur qui viendront ébouriffer les cheveux du jeune nain alors encore souriant, le lendemain matin Brolgh préparait ses affaires tandis que Thrôren le regardait faire et souriait comme à son habitude il viendra discuter avec son père alors prêt à partir pour l’escarmouche prévue sur plusieurs jours afin de tendre l’embuscade et d’en finir avec la vermine qui gênait les ravitaillements des nains. Thrôren dit à son père qu’il devrait l’emmener et que sa force et ses méthodes de combat ainsi que sa connaissance même moindre pourront rendre service et aider son peuple à vaincre les Orcs et les Trolls aisément, ce à quoi Brolgh rétorque un non tout en ricanant il dit à son fils qu’il est fort mais qu’il aurait peur que la phalange et le reste de la troupe ne soit qu’une gêne pour lui étant donné sa si grande force brut.


Thrôren, Olga et Kazdrin partent du camp d’entrainement, en sueur, sales et puants, recouverts de diverses marques et bleus, l’entrainement a visiblement été intensif aujourd’hui, et c’est lorsqu’ils rentrent qu’ils retrouvent leur mère dans un état second, alors qu’elle était tranquillement en train de préparer le repas deux membres de la première ligne de la phalange étaient venu rendre visite à la matriarche naine des Grisenbarbe lui annonçant que son époux était dans un état critique et qu’il n’y avait que peu de chances pour que celui-ci ne s’en sorte, les trois enfants se lavèrent alors à tour de rôles rapidement lorsque leur mère leur annonça la nouvelle, Thrôren ne savait pas encore cacher aussi bien ses émotions que le faisaient ses aînés étant donné son jeune âge cependant on pouvait voir que celui-ci tentait de le faire, tous très touchés, ils restaient une famille emplie de fierté, ils se rendent alors tous au chevet de Brolgh, afin de lui donner une motivation supplémentaire pour rester en vie, Brolgh n’était pas quelqu’un que l’on abat si facilement, ses enfants le savaient il a survécut à bien des batailles et bien des périples qui en auraient tué plus d’un. Dans l’infirmerie, la famille Grisenbarbe tombe nez à nez avec le Seigneur de Guerre Fracasse-Roche, Thrôren le contemple un instant alors qu’il discute avec les aînés, suite à quoi il viendra le voir et lui ébouriffera la chevelure à l’aide de son énorme main qui pourrait écraser la petite tête de Thrôren comme une vulgaire pomme, Fracasse-Roche annonce à Thrôren qu’il l’attendra le lendemain matin au camp d’entraînement, Olga et Kazdrin esquissent tous deux un sourire en coin en sachant ce qu’il se passera, suite à tous ces évènements, la famille restera au chevet du patriarche prenant soin de lui qui a sauvé dans la bataille une cohorte de sa troupe en y laissant presque sa vie, mais dans son action héroïque, une main et un œil auront tous deux trouvé un autre chemin.

Le lendemain matin Thrôren se rend au camp d’entraînement comme demandé par le Seigneur de Guerre et Maître-d’Armes Fracasse-Roche, il se positionne face à ce dernier et exécute la posture de salutation militaire de l’armée de Forgefer, il annonce vouloir devenir un membre de la phalange principale de l’armée de Forgefer quand un large sourire vient se dessiner sur le visage grossier du Seigneur Fracasse-Roche, il lui annonce qu’il a fait ses preuves et que dorénavant, il sera son tuteur, il lui enseignera tout ce qu’il sait de l’art de la guerre, fera de lui un homme, et un grand guerrier qui protègera de sa vie ses valeurs et sa patrie, Thrôren accepte, la joie l’envahissant est sans nom, il débute donc sa journée d’entrainement avec le Seigneur de Guerre Fracasse-Roche, sourire aux lèvres, son rêve devient enfin réalité, cette nouvelle est fascinante et lui donne beaucoup de motivation.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard