FANDOM



Origine de Gaïus Van Baelsar

Gaïus Van Baelsar

Gaïus7

Gaïus tranchant ses assaillants pour avancer.

Titre(s) L'apprenti espoir
Sexe Homme
Race Humain
Classe(s) Guerrier
Profession(s) Mercenaire, réserviste de l'armée d'Hurlevent
Fortune Une dizaine de pièces d'or
Occupation(s) Voyager, mercenariat, combattre, culture de l'esprit et du physique.
Affiliation(s)

Hurlevent, Vestiges du Passé, Confrérie des Lames (Anciennement), Armée de l'alliance.

Lieu(x) Hurlevent (Actuellement), Forgefer, Berceau-de-l'hiver.
Statut Vivant.
Mentor(s) Kharf Van Baelsar, Thrôren Grisenbarbe.
Familier(s)

Bäckahäst (Cheval)

Parents Kharf Van Baelsar (Père), Kendra Van Baelsar (Mère), Adrian Van Baelsar (Oncle), Maximilien Van Baelsar (Cousin)
Compagnon(s) Thrôren Grisenbarbe, Narvira Grisenbarbe, Olga Grisenbarbe, Kazdrin Grisenbarbe, Maximilien Van Baelsar, Ethon Owley, Garvinn, Sate Nysgarwinn
Alignement Neutre - Bon


Gaïus est un homme originaire d'une petite ferme dans les faubourgs d'Hurlevent, sa famille n'est ni noble, ni pauvre, celle-ci se situe dans la moyenne, elle possède un mode de vie simple et elle n'utilise que l'essentiel, cette famille est humble et généreuse.

Son père était un ancien combattant de l'armée de Forgefer, mais suite à plusieurs blessures graves il a été dans l'obligation de se retirer de l'armée et de la garde de la ville, c'est alors qu'avec sa mère ils ont eu l'idée d'acheter une ferme, d'y élever du bétail et d'y faire de l'agriculture, il possèdait un caractère dur, il inculquait la force de caractère, la résistance, et la fierté à Gaïus, il lui a enseigné lorsqu'il était en âge de tenir une épée le maniement des armes mais il lui a enseigné avant tout la stratégie et l'esprit tactique, toujours savoir utiliser sa tête avant d'utiliser son arme.

Sa mère quant à elle était une couturière, la mère de Gaïus est une femme douce, gentille, aimante, c'est elle qui a inculqué les valeurs de générosité, et de gentillesse à son fils, elle n'a jamais été contre l'idée de l'enseignement du père à son fils afin qu'il soit un homme fort, cependant elle a encouragé le fait que son fils devait être celui qui allait choisir sa voie, elle refusait que Kharf lui dicte ce qu'il devrait être et faire de sa vie, elle a toujours été admirée et écoutée par leurs familles respectives, ainsi sa décision et sa manière d'élever Gaïus ne fut remise en question.


Gaïus possèdait un oncle, et son oncle avait une femme, de leur union était né un fils, son oncle Adrian Van Baelsar aidait Kharf a gérer la ferme, un travail monumental voire impossible pour un homme seul mais bien simplifié par la présence d'autres mains pour aider, le rôle de son frère était de l'aider, et qu'un jour si Gaïus ne suivait pas la voie de son père, son fils Maximilien Van Baelsar  reprenne la ferme afin qu'elle reste dans la famille des Van Baelsar.

Description physique

Gaïus a aidé à la ferme, il a travaillé la terre, aidé à porter le foin, la paille, il a élevé le bétail, c'est un homme musclé, très robuste et surtout très résistant, il a aussi à travailler la charpente étant donné que l'argent de l'agriculture ne suffisait pas à faire réparer les trous dans la toiture, il fallait que le grand gaillard puisse s'en charger, ainsi ces multiples tâches permirent à Gaïus de se forger un corps sculpter à souhaits, la coupe du bois pour alimenter le feu de cheminé lors des rudes nuits froides, ou durant tout l'hiver ont aussi fait la force de l'homme, qui peu à peu a grandi jusqu'à atteindre ses actuels deux mètres vingt environ, un homme beaucoup plus grand que la moyenne en soit, l'homme à la charpente visiblement développée qui se dresse devant vous, possède une musculature saillante, des épaules larges, qui mènent sur des biceps forts et puissants, se tenant aux côtés de ces derniers, des pectoraux d'un dessin parfait, les lignes musculaires sont perfectionnées, il possède des abdominaux tout autant travaillé ainsi que le fameux v dont les femmes rêvent, ses avant-bras sont tout aussi musclés, autant dire que l'homme qui se tient face à vous n'est pas qu'un simple cultiste physique mais aussi quelqu'un qui a développé son corps pour le rendre résistant et tout autant harmonieux.

Ses jambes sont toutes aussi musclées que le reste de son corps, les muscles de ces dernières ne sont visibles que lorsqu'il les utilise, par exemple quand il doit bloquer une charge, et donc pousser sur les muscles de ses jambes, au repas sa musculature n'est pas visible mais étant donné l'importance des jambes du gaillard on peut se douter qu'elles le sont.


Cet homme possède un visage plutôt charmant pour un fils de fermier et ancien fermier, on suppose que c'est sa non-expression qui fait qu'il a un visage aussi agréable, il possède des traits harmonieux, un visage ovale, une mâchoire bien dessinée, dit-on qu'il tiendrait un visage aussi doux de sa mère, il possède des yeux allongés qui sont légèrement renfoncés produisant une légère ombrelle lorsque le soleil vient frapper son visage, son menton n'est pas trop prononcé et il harmonise son visage avec une forme arrondie, la forme de son nez est droite, simple, sans bosse, l'arrête quant à elle dessine une courbe parfaite, il possède une bouche qui s'allie parfaitement à son visage, des lèvres qui s'harmonisent avec le reste étant ni trop imposantes ni trop peu présentes, des paumettes à hauteur moyenne et légèrement reculées, sa forme de sourcils dessine elle aussi une belle courbe, ils montent légèrement avant de former un arrondi puis de retomber au niveau du bout, la couleur de son iris est d'un vert très clair, semblable à une émeraude frappée par un soleil, un regard plus que charmeur en soit, le tout de ce visage étant agrémenté d'une belle barbe bien fournie et toutefois taillée correctement pour ne pas ressembler à un mendiant des égouts, il possède aussi une très longue chevelure qu'il attache en queue de cheval laissant quelques mèches dépasser et venir reposer sur son visage, celles-ci venant frapper son visage losqu'il y a un vent, rendant le tout agréable à l'oeil


Description psychologique

Autant dire que cet homme n'exprime pas grand chose, fut un temps où il pouvait parler sans grande difficulté, cependant depuis quelques temps ce trait de caractère semble l'avoir quitté pour laisser place à une grande associabilité, se renfermant derrière un visage inexpressif il tente tant bien que mal de repousser les autres ayant peur de les voir mourir un jour, il se dit qu'il ne vaut mieux cotoyer personne plutôt que d'enterrer tous ses proches.

C'est une personne agréable quand on la connaît, ouverte à la discussion autant que d'esprit, il tolère beaucoup les personnes et tient en haute estime tous ceux qu'il juge comme étant de vaillants combattants, et des hommes dignes de ce nom.

D'un naturel pourtant gentil qu'il cache, il n'hésite pas à se montrer en privé sympathique, parfois même blagueur avec ses compagnons, il sait être généreux et très doux tandis qu'il cachera absolument tout de ces traits en public.


Il sait se montrer doux en effet comme on peut le voir avec sa monture, Gaïus est capable de beaucoup de douceur, de patience, de compréhension et de générosité, choque qui change quand il entre en contact humain et surtout quand il entre en phase de combat, son caractère devient tout autre, autant que sa personne change tout au long du dit-combat.

Lorsqu'il entre en combat, il devient sérieux, rusé, stratège autant que tacticien, implaccable, brutal, et il n'a aucune pitié pour tout ce qui se dresse sur le chemin de sa lame, il saura toutefois se montrer clément envers ceux qu'il juge digne d'être épargnés, il saura aussi faire la différence entre femme enfant et faibles incapables de se défendre.


La rencontre de Bäckahäst

Bäckahäst est une monture, le jeune Gaïus en a hérité parce qu'elle a été le fruit de l'union d'un Palefroi blanc
Gaïus2

Gaïus accompagné de Bäckahäst.

d'Elwynn, une magnifique jument élevée par le maître palefrenier du comté ansi que d'un étalon noir à la grande force que possèdait le palefrenier, ce dernier désireux de créer une monture magnifique voulait continuer d'exploiter les pures races, cependant cette monture dîte "bâtarde" est née de l'union de ces deux chevaux, aucun noble ne voulant d'un cheval bâtard, Gaïus passait dans le comté quand il a vu le cheval, celui-ci lui plaisant énormement au jeune garçon, son père eut envie de lui acheter cependant, celui-ci n'ayant pas les moyens, il mit de côté de l'argent, mois après mois afin de parvenir à offrir cette monture à son fils, personne n'en voulait il n'était donc pas difficile de la réserver auprès du palefrenier qui d'ailleurs achetait de quoi nourir ses montures à la ferme des Van Baelsar, quelle ne fut pas la suprise du jeune garçonnet lorsqu'il entrouvrit le portail de la ferme pour y trouver sa monture qui l'attendait là, d'un magnifique poil marron avec une partie de son poil plus blanchâtre voire gris cendré au niveau du chancrein.

Le domptage de sa monture

Il ne dompta que difficilement celle-ci étant dure de caractère, elle était toute aussi puissante que farouche rendant son dompatge plus que diffcile pour son , mais il y parvint, c'était une épreuve de plus qu'il devait réussir en tant que fils de Kharf Van Baelsar, cela avait pour but de lui enseigner la patience, la force de caractère et la ténacité.

Il la nomma donc Bäckahäst une magnifique monture au poil marron avec quelques parcelles blanchâtres à la limite du gris cendre, cette monture est grande, elle est très robuste, elle possède une grande force, elle a accompagné Gaïus depuis son jeune âge lorsqu'il l'a eu ce cheval n'était encore pour lui qu'un bébé ils ont grandi ensemble aujourd'hui Gaïus a 24 ans et sa monture l'accompagne encore.


Divers haut-faits

  • Réussir l'entraînement de son maître.
  • Vaincre les trolls des glaces occupant la grotte désignée par le maître.
  • Venir à bout d'une troupe de patrouille du Crépuscule en utilisant le terrain.
  • Tenir une ligne de front avec ses équipiers.
  • Mettre en place une tactique de combat de groupe.
  • User de stratégie afin de venir à bout d'un assaillant plus puissant.
  • Déjouer les pièges de la Tarantule matriarche.
  • Vaincre les diverses créatures occupant la crypte des bois de la pénombre.
  • Avancer vers son but de maîtrise.

Maîtrise des armes

Classe de départ du personnage: Guerrier.

Maîtrise:

  • Bouclier : Maître
  • Epée à une main : Maître
  • Martelet : Expert
  • Arme d'hast : Maître
  • Arc : Expert

Aspirant Maître-d'armes.

Maîtrises :

  • Epée à deux main : Débutant
  • Marteau : Intermédiaire
  • Fusils : Débutant
  • Hache à deux mains : Débutant
  • Hache à une main : Débutant
  • Dague : Débutant
  • Arbalète : Débutant

Impact des maîtrises sur les jets de dé:

Nous prendrons pour exemple un Guerrier possèdant 20 en force, (Rand 21-120)


  • Ignorant : Qualificatif d'une maîtrise, démontrant que le personnage n'a jamais touché cette arme de ce fait il ne connait pas son fonctionnement et ne sait pas comment l'utiliser correctement, son facteur force lorsqu'il maîtrise cette arme sera donc nul. (Rand 0-100)
  • Novice : Qualificatif d'une maîtrise, démontrant que le personnage n'a que rarement touché cette arme de ce fait il ne connait que brièvement son fonctionnement et ne sait l'utiliser qu'à un faible niveau, son facteur force lorsqu'il maîtrise cette arme sera donc divisé par quatre. (Rand 6-105)
  • Confirmé : Qualificatif d'une maîtrise, démontrant que le personnage commence à maîtriser cette arme de ce fait il commence à bien connaître son fonctionnement et maîtrise moyennement cette arme, son facteur force lorsqu'il maîtrise cette arme sera donc de moitié. (Rand 11-110)
  • Expert : Qualificatif d'une maîtrise, démontrant que le personnage s'est beaucoup entraîné afin de maîtriser cette arme de ce fait il connait très bien son fonctionnement et manie très bien celle-ci utilisant presque toute l'étendue de son potentiel, son facteur force lorsqu'il maîtrise cette arme sera son facteur de base. (Rand 21-120)
  • Maître : Qualificatif d'une maîtrise, démontrant que le personnage possède la maîtrise parfaite de cette arme de ce fait il connait parfaitement le fonctionnement de l'arme et il possède la capacité à utiliser complètement le potentiel de celle-ci, il a atteint le rang de maître, pouvant ainsi lui-même enseigner son savoir et sa maîtrise à un apprenti, son facteur force lorsqu'il maîtrise cette arme sera donc total avec un bonus de maîtrise de dix, de plus connaissant parfaitement l'arme il sait comment infliger un maximum de dégats, la différence pour l'écart critique est maintenant réduit à 70. (Rand 31-130)

Jets de dé des dégats d'arme :

  • Epée à une main : 
  • Martelet :

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.